Début 2020, l’intelligence émotionnelle (QE) a été classée par LinkedIn parmi les cinq compétences relationnelles les plus demandées par les employeurs. Avec l’essor des technologies intelligentes, les entreprises reconnaissent qu’elles ont besoin entre autres de cette compétence essentielle qui fait son entrée dans le classement à la cinquième place.

La pandémie COVID-19 a également changé beaucoup de choses. Au-delà des éléments sanitaires et économiques anxiogènes, certains lieux de travail sont passés d’un emploi de bureau à un travail à distance presque instantanément.

Avec ce changement global dans la manière de travailler, les équipes naviguent parfois en terrain inconnu. L’intelligence émotionnelle, qui comprend des concepts comme la flexibilité, l’adaptabilité, la créativité et la résilience, devient plus importante que jamais.

Elle permet de trouver plus facilement des moyens de rester en contact et de travailler, tout en se souciant du bien-être des autres en ces temps difficiles.

Les personnes ayant un QE élevé savent comment tirer le meilleur d’elles-mêmes, de leurs relations et des autres. Elles comprennent la signification de leurs propres sentiments, comment leurs émotions influencent leur comportement, comment les autres se sentent et comment les soutenir au mieux. Elles sont ainsi mieux placées pour réussir : meilleur bien-être mental, communication et cohésion d’équipe plus fortes, estime et affirmation de soi accrues… des qualités qui contribueront à atteindre les objectifs de l’entreprise

Key Job vous accompagne
Formation Développer son intelligence émotionnelle :

Francais; 9 février 2021; présentiel
Anglais; 11 mars 2021; présentiel

Cette formation vous apportera une boite à outils pour :

  • Comprendre et donner du sens à vos émotions

  • Les accueillir, les accepter et les exprimer

  • Mieux les gérer et les transformer en énergie positive

Zoom sur… 
C’est quoi l’intelligence émotionnelle ?

D’une manière plus générale, l’intelligence émotionnelle est une combinaison de compétences émotionnelles et sociales qui influencent la capacité globale d’une personne à faire face efficacement aux exigences et aux pressions du travail et de la vie.

Plus précisément, l’intelligence émotionnelle définit la capacité à reconnaître, comprendre, exprimer et gérer ses émotions pour obtenir réponse à son ou ses besoin(s).

Une émotion est une manifestation plutôt brusque, en général visible et de courte durée, par opposition au sentiment qui sera lui plus diffus, facile à cacher et durable. Elle agit comme un voyant sur notre tableau de bord interne afin de nous avertir d’un besoin à satisfaire. Ainsi, la peur nous alertera sur notre besoin d’être rassuré, mis en sécurité. La colère, sur le besoin d’être entendu et d’obtenir réparation d’un comportement qui est venu se mettre en travers de nos valeurs, de ce qui est important pour nous (la justice, le respect… par exemple).

Le second versant de l’intelligence émotionnelle est la capacité à identifier et comprendre l’émotion de l’autre, à l’aider à exprimer et gérer cette émotion.

Sources principales

https://comarketing-news.fr/les-15-competences-les-plus-prisees-en-2020-selon-linkedin/
Article « Why building an emotionally intelligent workforce should be a business priority post-COVID »

https://www.insidehr.com.au/an-emotionally-intelligent-workforce/ 
Modèle d’intelligence émotionnelle de Daniel Goleman
L’intelligence émotionnelle est-elle un atout en négociation commerciale ? Lionel Bobot

https://www.cairn.info/revue-management-et-avenir-2010-1-page-407.htm?try_download=1#